Olympiade culturelle : les collectivités mises à contribution

Lancée le 27 juin, l’olympiade culturelle rappelle que les arts sont l’un des trois piliers de l’olympisme, avec le sport et l’éducation.

La démarche, pilotée depuis mars par Dominique Hervieu, directrice de la culture Paris 2024, ouvre cet été un programme sur trois ans qui veut notamment associer les «Terres de Jeux». Après des prémices jusqu’en octobre 2021, à Marseille, à Paris ou encore en Seine-Saint-Denis, l’olympiade culturelle de Paris 2024 entre cet été dans la deuxième phase d’une programmation qui fait «faire dialoguer sport et culture» dans des événements participatifs.

Le 27 juin, aux côtés de Rima Abdul Malak, ministre de la Culture, d’Amélie Oudéa-Castéra, ministre des Sports, de Tony Estanguet, président de Paris 2024, Dominique Hervieu, directrice de la Culture de Paris 2024, a précisé certains contours du programme à venir et a invité les collectivités, celles labellisées «Terres de Jeux» en priorité, à participer. «En dépit de leurs différences, la culture et le sport se rejoignent sur de nombreux points, en particulier les valeurs de l’olympisme, souligne Dominique Hervieu, précédemment à la tête de la maison et de la biennale de la danse à Lyon. 

Le dialogue entre les peuples, le dépassement de soi et l’inclusion sont des valeurs centrales pour les sportifs et pour beaucoup d’artistes.

Travailler ensemble souligne la force de ces enjeux, l’ importance d’associer tous les citoyens, le rôle social de l’ art et du sport».

Partager cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email