Admission Post-Bac : la difficile orientation des lycéens durant la Covid-19

👨‍🎓 Dès aujourd’hui, les élèves de Terminale peuvent commencer à sélectionner leurs vœux d’études supérieures qu’il faut parfois remettre en question à cause du Covid.

Plateforme d’admission post-bac, intégrant toutes les formations reconnues par l’État. Jusqu’au 11 mars, les candidats pourront formuler jusqu’à 10 vœux, sans avoir à les classer.

À chaque vœu, les lycéens doivent expliquer leurs motivations en quelques lignes. Ainsi, qu’une « fiche Avenir » qui sera transmise aux universités.

Mais cette année, crise du coronavirus oblige. Le parcours d’orientation se transforme parfois en parcours du combattant. Les traditionnels salons regroupant toutes les formations et les portes ouvertes des écoles ne peuvent plus se tenir.

« Ce n’est clairement pas la même chose de s’informer à distance. Les relations humaines sont tellement importantes dans le cadre de l’orientation que c’est forcément moins bien, mais on fait avec », explique Benjamin, en Terminale à Paris.

Beaucoup de lycéens disent pencher pour des études en BTS, DUT ou prépas, qui leur assurent, en cas de coup dur sanitaire, davantage de cours en présentiel, à la différence de la faculté, pénalisée par les cours à distance.

Pour les professeurs principaux, chargés de gérer l’orientation des élèves en Terminale la pression monte. « On fait tout notre possible pour les orienter au mieux en étant très réactifs mais, avec l’enseignement à mi-temps au lycée, c’est très compliqué », explique François Desnoyer, professeur à l’Académie de Toulouse.

🔗 Retrouvez le calendrier pour Parcoursup, ici.

Partager cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email