Animateur : Reforme du métier pour le rendre plus attractif

Le mardi 22 février 2022 la secrétaire d’État Sarah El Hairy a présenté des mesures afin de rendre attractive la profession d’animateur.

Tout d’abord l’âge minimum pour passer le diplôme du BAFA a été abaissé à 16 ans à partir de juillet 2022 contre 17 ans auparavant.

De plus 4 millions d’euros vont être injectés dans la formation d’animateurs sans diplômes pour qu’ils obtiennent le certificat d’animateur professionnel.

Madame El Hairy ajoute « on a laissé certaines dérives s’installer, comme des formations difficilement accessibles, marquées par une certaine précarité et un manque de perspectives »

Enfin sur l’année 2021-2022, le secteur de l’animation comptait 50 000 postes d’animateurs non-pourvus.

Partager cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email