Dans le Val-d’Oise : une école municipale élémentaire

A Franconville (95), le maire, Xavier Melki s’est heurté à une problématique : une classe de CM1-CM2 a été victime d’absences répétées d’enseignants. Ce problème, qui a suscité la colère des parents d’élèves, a permis au maire d’avoir l’idée de créer une école municipale élémentaire.

Il insiste sur le fait que cette école est totalement financée par les fonds municipaux, elle permet aux parents d’inscrire leurs enfants pour la journée du mercredi de 8h30 à 16h30.

Environ 60 places sont disponibles et depuis le 7 décembre 2022, une vingtaine d’élèves ont été inscrits et un peu moins d’une dizaine de professeurs y participent. Ceux-ci sont par ailleurs, payés, et embauchés, par la ville à l’échelle de 35 euros de l’heure Hors Taxes.

Cette école permettra aux élèves de renforcer leurs acquis et de combler leurs déficits. Après 4 semaines d’expérience, un bilan a été fait : bien que certains élèves ressentent la fatigue, les retours restent positifs.

Il insiste sur le fait que cette école reste temporaire, voire facultative, l’inscription est sur la base du volontariat, chacun est libre de commencer ou de partir du dispositif comme bon lui semble.

Cette école, fonctionne, niveau entente avec les autres écoles, comme les polices municipales et les polices nationales : elles sont indépendantes les unes des autres.

La direction académique de l’Éducation nationale a apporté son soutien au maire Xavier Melki, qui essaie à son échelle, de trouver des solutions au manque d’enseignants, dû à l’attractivité déficitaire du métier.

Partager cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email