Développement territorial : les collectivités, maillons essentiels de la mobilité électrique

🔌 Le gouvernement a fixé un objectif : 100.000 points de recharge ouverts au public dès la fin de l’année 2021 pour accompagner la hausse des immatriculations de véhicules électriques enregistrée en 2020 en France.

Cette accélération ne se poursuivra qu’à condition de mettre en place d’un réseau d’infrastructures de recharge en tous points du territoire.

À l’horizon 2022, le parc automobile français pourrait compter plus d’un million de véhicules électriques et hybrides rechargeables, selon l’association nationale pour le développement de la mobilité électrique (Avere-France).

Depuis 2016, l’Avere France pilote en effet le programme Advenir Infrastructures, un programme de financement d’installation de points de recharge en voirie. Avec un financement compris entre 1200 € et 7000 € par point de recharge. 23.300 projets ont ainsi déjà bénéficié du programme qui vise le financement de 45.000 points de recharge pour 2023.

Aujourd’hui, seuls 30.000 points de recharge sont ouverts au public, sur les 449.000 unités que compte la France, soit 7 % des infrastructures.

« Comme le préconise la loi d’Orientation des mobilités, les collectivités doivent mener une véritable réflexion stratégique dans les déploiements avec pour enjeu d’installer la bonne borne au bon endroit à la bonne puissance et pour le bon usage. »

Pour l’heure, les prévisions à moyen terme sont optimistes : près de 5 millions de véhicules électriques devraient circuler en 2028 et 14 à 16 millions 2035.

🔗 Retrouvez plus d’informations sur directement ici

Partager cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email