En centre Bretagne, un pacte culturel regroupant tous les acteurs publics

Dans la communauté de communes de Kreiz Breizh, les subventions de l’État, de la région, du département et de l’EPCI sont réunies et fléchées comme un seul et même paquet.

Ce regroupement est matérialisé par un pacte culturel, signé le 23 juin dernier. Ce contrat à quatre parties intègre un poste à temps plein.

Comment faire converger au sein d’un même territoire les subventions éparses provenant des multiples acteurs publics ? 

En centre Bretagne, dans la communauté de communes de Kreiz Breizh (CCKB, 23 communes, 18 327 hab), le département des Côtes-d’Armor expérimente un nouvel outil : le pacte culturel. 

Ce contrat est signé par la direction régionale des affaires culturelles, la région, le département et la communauté de communes. 

Tous les acteurs s’y rejoignent sur 5 axes de travail et, plus important, accepte de mettre en commun les subventions fléchées sur le territoire afin de gagner en efficacité.

Des moyens qui répondent à une spécificité de ce territoire rural : «Ici, les acteurs culturels sont surtout associatifs», explique Sandra Le Nouvel, présidente de la CCKB. «Nous avons fait le choix de les accompagner plutôt que de recréer des institutions parallèles. C’est très efficace, mais nous passons sous le radar de beaucoup d ’aides. La signature de ce pacte est une reconnaissance de ce mode de développement. Cela sacralise notre originalité». 

Partager cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email