Immobilier : malgré la COVID, le marché n’a pas du tout sombré en 2020

🏠 Les transactions immobilières ont baissé en 2020, avec une perte de -6% au niveau national par rapport à 2019, selon les données du réseau d’agences immobilières Laforêt. Les prix, ont bien résisté à la crise sans subir d’effondrement.  

Avec une hausse de 4% à Paris à 10.588 euros du mètre carré. Mais ce sont principalement dans les métropoles régionales ou les prix ont le plus augmenté avec une progression de 7,7 % à Lyon à 5.051 euros du mètre carré ou encore de 6,5% à Marseille à 3.045 euros du mètre carré, toujours selon les chiffres de Laforêt.

A noté, après le premier confinement, beaucoup de Français ont eu envie de se mettre au vert. Mais il n’y a pas eu pour autant de grand exode. La demande de biens immobiliers a progressé de 6% en régions. C’est surtout la Normandie et la Bretagne qui tirent leur épingle du jeu.

Autre tendance en 2020 : le fort intérêt des Français pour les maisons. En effet, cette étude constate une hausse de la demande de 10%, alors que pour les appartements la demande baisse de 9%.

Le marché immobilier va-t-il rester aussi solide en 2021? Tout dépendra de l’évolution de l’épidémie. Les agents immobiliers espèrent que l’assouplissement des critères d’octroi des crédits immobiliers, notamment pour les primo-accédants, dynamisera le secteur immobilier. En effet, les taux et la durée d’endettement maximum sont allongés.

🔗 Retrouver ici, le dossier complet sur l’assouplissement des critères d’octroi des crédits immobiliers.  

Partager cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email