Jeunesse : le service civique fête son 500 000e volontaire

👍 Le service civique permet aux 16-25 ans de s’investir dans une mission d’intérêt général, célèbre mercredi 10 mars 2021 son 500 000e volontaire engagé depuis la création du dispositif en 2010.

Le 500 000e contrat d’engagement doit être symboliquement signé mercredi 10 mars en présence de Sarah El Haïry, la secrétaire d’État chargée de la Jeunesse et de l’Engagement et avec la fondation GoodPlanet, présidée par Yann Arthus-Bertrand,
 
Pendant le premier confinement, les recrutements ont été très limités, mais à l’automne, ils ont augmenté de 20 % par rapport à la même période de 2019.
 
« La crise du Covid a révélé ou accru des besoins spécifiques, donc nous avons développé des missions supplémentaires », a expliqué Mme Angrand.

Parmi celles-ci, la « promotion des gestes barrières », par exemple dans les écoles, ou le soutien scolaire pour assurer la « continuité pédagogique ».
 
L’engouement pour le service civique s’explique d’abord par « la quête de sens » des jeunes, qui y trouvent « l’occasion d’être utile, d’agir » et la possibilité d’être en lien avec les autres dans une période où les interactions sociales sont limitées.

Le service civique dure de six à douze mois. Il permet d’effectuer une mission d’intérêt général dans les domaines : la solidarité, l’environnement, le sport et de la culture.
 
Les structures d’accueil sont des associations, des établissements publics ou des collectivités territoriales, mais pas des entreprises. Le jeunes perçoivent une indemnisation de 580 euros net par mois.

🔗 Retrouver le site du service civique ici.

Partager cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email