Le secteur de la santé accueille le Métavers

La santé numérique est en pleine expansion , un phénomène qui a été renforcé par la crise sanitaire : téléconsultations, applis de suivi en ligne des patients, intelligence artificielle pour le diagnostic…
On peut dorénavant y ajouter le métavers, ce monde virtuel en développement, qui est principalement utilisé jusqu’ici dans le secteur des jeux ou d’évènements festifs tels que les concerts.
Dès maintenant, les laboratoires pharmaceutiques se sont lancés.

L’américain Pfizer a ainsi créé Hemocraft, un univers virtuel en ligne dans lequel les jeunes hémophiles apprennent à vivre avec leur traitement.
Depuis peu, Invisalign, marque américaine d’aligneurs pour les dents propose un cabinet dentaire interactif dans le métavers, pour amener les « avatars » de leurs patients « à en savoir plus sur le produit de manière à engager une conversation avec un dentiste ou un orthodontiste ».
En France, la clinique des Champs-Élysées, a choisi d’organiser le 19 octobre 2022 son premier évènement dans le métavers.

L’évènement sur le thème de l’obésité et de la perte de poids a regroupé dans la salle virtuelle quelques dizaines d’avatars, se retrouvant devant les conférenciers venus leur présenter les procédures envisageables. Le but : permettre aux patients de s’informer derrière leur ordinateur sans avoir à pousser les portes de la clinique dans le réel.
L’objectif n’a rien de révolutionnaire, mais les applications potentielles peuvent dépasser le simple jeu de sensibilisation.
À Paris, les professeurs de médecine Boris Hansel et Patrick Nataf veulent ainsi lancer un diplôme universitaire dédié au métavers en santé, en mars 2023.

Partager cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email