Les collectivités aussi accueillent des jeunes en mission d’intérêt général

La mission d’intérêt général développe l’engagement du jeune. Elle est ouverte aux jeunes âgés de 15 à 17 ans ayant participé au séjour de cohésion, première étape du parcours du service national universel. Le jeune réalise sa mission de 84 heures, en dehors du temps scolaire, durant l’année suivant le séjour de cohésion. « Près de 800 places de mission sont proposées dans des services communaux ou intercommunaux depuis 2019, ce qui représente 6 % de l’offre nationale », indique le ministère de l’Education nationale et de la jeunesse. Ces résultats mettent en exergue l’appropriation progressive par les collectivités du dispositif du service national universel, souhaité par Emmanuel Macron.

En 2019, 3000 jeunes l’avaient effectué dans treize départements expérimentaux, ils sont 40000 jeunes à s’y être engagés cette année sur tout le territoire. Selon le ministère, « les volontaires apportent leur dynamisme et leur motivation pour tous les domaines d’activité de la mairie, que ce soit la mise en valeur du territoire, l’accueil et l’accompagnement du public, l’appui à l’organisation de cérémonies, le montage de projet, l’intervention auprès des personnes âgées, etc. ».

Partager cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email