Logement : la consommation énergétique de classe G ne pourra plus être proposé à la location en 2023

⚡ Les logements dont la consommation énergétique excède la classe G : 450 kWh par mètre carré et par an. Correspondant à une mauvaise performance énergétique, la pire catégorie, ne pourront plus être proposés à la location dès 2023.

Dans l’hexagone, la moyenne par habitant est de 250 kWh/m²/an. Une performance énergétique correspondant à la lettre E.Introduisant le critère de « performance énergétique dans la définition de logement décent ». Stipulant ainsi que pour être loué, tous les logements doivent avoir « une consommation d’énergie inférieure à 450 kilowattheures d’énergie finale par mètre carré de surface habitable et par an », précise la Ministre au Logement, Emmanuelle Wargon.

« Nous assumons de démarrer doucement avec un seuil assez peu contraignant pour s’attaquer en priorité aux pires passoires thermiques et laisser un peu de visibilité aux autres propriétaires. Le but est de monter en puissance par la suite », conclut-elle.

Des contrôles vont être menés concernant les annonces d’agences immobilières, ainsi ce sont plus de 90 000 logements dont 90% de logements privé. En 2017, avec 18% des émissions, le secteur du bâtiment se classe dans le top 4 des grands secteurs émetteurs de gaz à effet de serre.

🔗 Retrouver ici,  le décret relatif au critère de performance énergétique.

Partager cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email