Masques jetables : une entreprise de la Vienne les recycle pour en faire des visières ou des ouvre-portes

😷 L’entreprise Plaxtil à Châtellerault (Vienne) a décidé de donner une seconde vie à des milliers de masques chirurgicaux. Depuis la mi-juin, ils sont recyclés puis métamorphosés en plastique avant de se réincarner afin d’enrayer la pollution causée par ces masques jetables.

Après le confinement, «on a vu arriver les masques et surtout la pollution liée à ces masques, il y en avait partout, dans les rues, dans la nature», dit à l’AFP Olivier Civil, 50 ans, codirecteur de la jeune start-up spécialisée dans le recyclage textile.

L’entreprise châtelleraudaise, qui travaille au côté d’un groupe de PME spécialisé en plasturgie, se revendique «circulaire, écologique et solidaire». Celle-ci a perfectionné un procédé pour transformer ces masques devenus inefficaces et nocifs pour la santé et l’environnement.

La société Plaxtil a ainsi déjà «recyclé plus de 50.000 masques», signale Olivier Civil, grâce notamment à la multiplication des points de collecte. «Au début, on ciblait le milieu médical, comme les pharmacies ou les cabinets médicaux». Devant l’intérêt que l’initiative a suscité, de nombreux commerces se sont lancés dans la collecte.

📁 Afin de participer, à l’échelle de votre collectivité, à une action cohérente et efficace au service d’une réduction de notre empreinte carbone, LiBRA propose aux élus une formation dédiée « Conjuguer politiques publiques et développement durable » dont vous pouvez retrouver le contenu ici (à la page 58 de notre catalogue « Élus et Action publique »).

🔗 Découvrez l’entreprise ici.

Partager cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email