Personnes âgées : 530 000 personnes « en situation de mort sociale »

🧓 Un demi-million de personnes âgées ne rencontrent jamais ou quasiment jamais d’autres personnes, un nombre qui a augmenté de 77 % en quatre ans d’après l’étude Les Petits Frères des Pauvres.

La crise du Covid-19, avec les restrictions sanitaires, « a précipité celles qui avaient un tissu relationnel fragile dans un isolement intense », observe l’association dans la deuxième édition de son baromètre « Solitude et isolement quand on a plus de 60 ans en France en 2021 ».

Le nombre de seniors isolés des cercles familiaux et amicaux a plus que doublé (+ 122 %) en quatre ans, passant de 900 000 en 2017 à 2 millions en 2021. Cette forte hausse est « une des conséquences de plus de 15 mois de crise sanitaire » qui a mis un frein aux rencontres.

1,3 million de personnes âgées ne voient jamais ou quasiment jamais ses enfants et petits-enfants, contre 470 000 lors du précédent baromètre en 2017 et 3,9 millions de personnes âgées, soit une sur cinq, n’ont pas ou quasiment pas de relations amicales, contre 1,5 millions en 2017.

L’association prend en compte quatre cercles de sociabilité pour mesurer l’isolement des personnes âgées : famille, amis, voisinage, associations. 530 000 personnes âgées ne sont plus dans aucun de ces cercles.

Regrettant l’abandon de la loi Grand Âge promise par le gouvernement, les Petits Frères des Pauvres appellent à « faire de la lutte contre l’isolement des personnes âgés un axe majeur dans la construction de politiques publiques de prévention de la perte d’autonomie ».

Ainsi, l’isolement social est un facteur de renoncement aux soins. « Une personne âgée isolée se laisse glisser vers la mort », observe le psychiatre Boris Cyrulnik, cité par l’étude.

L’association de lutte contre la solitude des seniors préconise de prendre en compte l’isolement relationnel pour évaluer la perte d’autonomie des personnes âgées, qui conditionne les aides.

🔗 Retrouvez plus d’informations ici.

Partager cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email