Projet de loi climat : les compromis du Parlement

♻️ Les députés et sénateurs sont parvenus à un accord sur le projet de loi climat, ouvrant la voie à une adoption définitive dès cet été.

Réunis en commission mixte paritaire, les parlementaires des deux chambres ont abouti à un compromis sur ce projet de loi, inspiré des propositions de la Convention citoyenne pour le climat constituée en octobre 2019 par le Conseil économique, social et environnemental sur demande du Premier ministre Édouard Philippe.

Présenté début 2021, le projet de loi « climat et résilience » traduit une partie des 146 propositions de la Convention citoyenne pour le climat qu’avait retenues Emmanuel Macron. Allant de la suppression de certaines lignes aériennes intérieures en cas d’alternatives en train à l’interdiction de location des logements passoires thermiques.

Ainsi, le Sénat « est revenu sur les reculs environnementaux qui étaient des lignes rouges pour le gouvernement, sur l’artificialisation des sols, les menus végétariens et encore la rénovation énergétique des logements », a expliqué Matignon.

« Il faut saluer cette capacité à dépasser les clivages politiques pour faire avancer l’écologie toujours plus loin », s’est réjouie sur la Ministre de la Transition écologique Barbara Pompili.

Ce projet de loi doit aider la France à tenter d’atteindre l’objectif de baisse de 40 % des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, mais est très critiqué par les ONG environnementales et les écologistes pour son « manque d’ambition ».

🔗 Retrouvez plus d’informations ici.

Partager cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email