Transports routiers : Les radars sonores font leurs débuts

À la suite de la publication d’un décret au Journal officiel, le mardi 4 janvier 2022, trois technologies de radars sonores vont être testées avec dans trois mois des amendes de 135 euros pour les véhicules trop bruyants, informe le ministère de la Transition écologique.

Six collectivités vont installer et tester dans les prochaines semaines ces radars : Paris, Nice, Toulouse, Bron dans la métropole de Lyon, et les communes de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) et Villeneuve-le-Roi (Val-de-Marne).

Tout d’abord ces radars seront testés sans prendre en compte les d’infractions.

L’objectif est de déterminer le niveau sonore maximal, fixé à 90 décibels pour le moment. Jusqu’aujourd’hui, le niveau sonore maximal dépendait de chaque véhicule, et inscrit sur sa carte grise. Il n’y avait que les contrôles à l’arrêt qui permettaient aux forces de l’ordre de vérifier sa conformité. 

Enfin les radars sonores doivent par conséquent « amplifier les contrôles et améliorer leur efficacité ».

Partager cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email