Urbanisme : le défi de l’ingénierie locale

🏗️ Malgré l’essor de l’ingénierie publique locale, principalement au niveau départemental, mais aussi intercommunal par le biais des mutualisations de services en matière d’urbanisme, un constat demeure : la difficulté récurrente pour nombre de collectivités d’accéder à une ingénierie stratégique et de conception. Telles sont les conclusions du rapport intitulé « Les collectivités et l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) au défi de l’ingénierie dans les territoires », publié par la délégation sénatoriale aux collectivités territoriales

Le saviez-vous ?

« On peut estimer à 30 000 le nombre de communes ou intercommunalités qui n’ont toujours pas les moyens d’organiser leurs propres services d’ingénierie » note le rapport qui constate également que « dans plus de 52 % des cas, les collectivités locales ne sont pas parvenues à prendre en charge la suppression de l’ingénierie publique d’Etat dans le domaine de l’eau ».

Ainsi, le rapport formule 25 propositions, dont les 12 premières visent à mieux faire reconnaître le rôle de l’ingénierie publique locale, à adapter les ressources humaines des collectivités aux besoins de nouvelles compétences et à ouvrir de nouveaux moyens financiers en faveur de cette ingénierie. Les 13 propositions suivantes sont spécifiques à l’ANCT et visent à en faire un outil de lutte contre les inégalités territoriales, notamment en priorisant une ingénierie « sur-mesure » à l’écoute des besoins des territoires pour faire émerger les projets locaux.

📁 Afin de prendre en main l’enjeu de l’urbanisme et de se donner les moyens de développer une nécessaire ingénierie locale qualitative, LiBRA propose aux élus une formation dédiée pour cet enjeu d’avenir « Mettre en place une politique urbaine » dont vous pouvez retrouver le contenu ici (à la page 60 de notre catalogue « Élus & action publique »).

🔗 Retrouvez le rapport ici.

Partager cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email