À Grenoble, un dispositif d’accueil médical aux Sans Domicile Fixe

Pour quelques mois encore, le centre communal d’action sociale (CCAS) de Grenoble a installé 20 lits d’accueil médicalisés (LAM) et cinq lits halte soins santé (LHSS) dans le quartier de La Villeneuve. Les LHSS et LAM accueillent des personnes sans domicile, avec des papiers ou non et à qui des problèmes de santé sont diagnostiqués. 

Avec l’accord de différentes commissions dédiées aux admissions, et un entretien où « la personne a bien compris ce qui lui est proposé et adhère au projet, on prépare son entrée » affirme Fanny Lumalé coordinatrice des deux dispositifs.

L’équipe de ces groupes travaille en synergie avec des soignants présents 24/24. Les patients ont 2 consultations par semaine et les soignants surveillent les constantes, assurent la prise de traitements et posent les perfusions.

De plus, les soins relationnels sont aussi très présents du fait de l’anxiété et du stress engendrés par le diagnostic, et le fait d’être hébergé par la structure.

Ces soignants s’occupent également du côté social, en accompagnant ses patients pour leurs futures réinsertions en les aidant à s’ouvrir vers l’extérieur avec des ateliers de français, de médiation numérique, d’activités numériques ou encore de bénévolat dans le quartier.

Les séjours en LHSS sont renouvelables relativement aux besoins médicaux et jusqu’à ce que la personne trouve une solution de logement, ces séjours peuvent durer un ou deux ans. 

Si elle est possible, la sortie est préparée en amont avec les travailleurs sociaux et l’équipe reste en contact avec les personnes pendant quelques mois après leur départ. 

Pour en savoir plus : 🔎

La ville de Grenoble

https://www.grenoble.fr/

Qu’est qu’un Centre Communal d’Action Sociale ?

Partager cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email