Elus : forte hausse des agressions ou menaces en 2020

👮‍♀️ 👮 Près de 1 300 menaces ou agressions contre les élus ont été enregistrées en 2020, soit une très forte augmentation par rapport à l’année précédente (421), selon des données du ministère de l’Intérieur.

Pour aider les élus à faire face à ces situations, le ministère a conclu un partenariat avec l’Association des Maires de France (AMF).

Prenant la forme d’une formation à destination des élus, développée par la cellule négociation du GIGN (gendarmerie) en lien étroit avec l’AMF.

Ces menaces ou agressions (1 276 en 2020) s’étaient « concentrées à plus de 50 % sur le 1er trimestre, en lien avec la réforme des retraites et les élections municipales qui ont vu les maires en première ligne au contact de nos concitoyens, souvent sur la voie publique ».

Le ministère a relevé par ailleurs que les actions s’étaient « personnalisées », avec notamment « 68 domiciles d’élus et 63 véhicules privés visés ».

Entre 2019 et 2020, les atteintes physiques ont progressé de « 23 % ». Elles ont concerné l’année dernière 60 parlementaires et 505 maires ou adjoints.

En outre, « 350 maires ou adjoints ont été outragés en 2020 contre 224 en 2019 », a ajouté le ministère.

Dans ce contexte, le ministère a souligné que des outils étaient déjà à la disposition des élus et que le texte de loi sur la sécurité globale, en cours de discussion, prévoyait d’expérimenter l’usage d’une amende forfaitaire pour verbaliser certaines infractions. 

🔗 Retrouvez plus d’informations sur le partenariat ici.

Partager cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email