État : vers la création de 2 500 emplois dans les services départementaux

💼 Le premier comité interministériel de la transformation publique s’est tenu vendredi dernier à Mont-de-Marsan.

À cette occasion, Jean Castex à annoncé un renforcement des effectifs dans les administrations départementales. Tout en remettant de la pression sur les ministères.

Avec le président de la République, la modernisation de l’administration s’est formalisée par de grands rassemblements intitulées : «comité interministériel de la transformation publique » (CITP).

Le quatrième du quinquennat, mené par le Premier ministre Jean Castex. Il a été l’occasion de faire un bilan des mesures mises en œuvre après les premiers comités.

Ainsi grâce à la loi ESSOC, qui a permis le droit à « l’erreur » pour les usagers. Plus de 320 000 reconnaissances de ce droit ont été accordées, notamment par les caisses d’allocations familiales.

Douze nouveaux engagements ont été pris lors du comité qui poursuivent pour partie des mesures déjà annoncées lors des précédents CITP.

Et ce sont plus de 2500 emplois qui vont ainsi être créés en 2021 dans les services départementaux. Par ailleurs, des statuts de directeurs de projet ou d’experts vont être créés auprès des préfets.

Les préfets vont voir leur rôle conforté : en disposant d’une feuille de route interministérielle, avec des objectifs propres et des moyens adaptés en fonction des spécificités de chaque territoire. Ils disposeront d’une plus grande autonomie en matière de recrutement et en matière financière.

« Il s’agit de redonner un pouvoir d’arbitrage et de cohérence d’action de l’Etat aux préfets », explique-t-on au sein du gouvernement.

🔗 Retrouvez plus d’informations sur la loi ESSOC, ici.

Partager cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email