Santé : la Cour des comptes tire les premières leçons de la crise sanitaire

🧑‍⚕️ Lors de la lutte contre l’épidémie, l’impréparation de l’État s‘est fait principalement ressentir dans les hôpitaux et l’enseignement qui n’avaient pas suffisamment anticipé la survenue d’une crise de cette importance.

Dans le rapport annuel de la Cour des comptes, consacré pour une large part à la gestion de la crise sanitaire, elle a voulu tirer les « premiers enseignements » de l’année écoulée.

La Cour constate globalement une « faible anticipation » pour les acteurs publics, avec une manque d’attention à la gestion des risques et de leurs préparations. .

Afin d’évaluer la gestion de l’épidémie, la Cour des comptes s’est notamment intéressée aux établissements hospitaliers et aux services de réanimation, à la prise en charge des personnes sans logement, à la continuité scolaire grâce aux outils numériques et au dispositif d’aide du fonds de solidarité..

Soulignant d’ailleurs une « forte capacité de mobilisation » des agents face à la soudaineté de la crise. Permettant ainsi une continuité du service. Ainsi que la grande capacité de réaction des acteurs publics, qui ont aussi su faire preuve d’innovation pour faire face à la crise.

Sur le plan financier, si la crise a eu un coût entre 160 et 170 milliards d’euros selon le gouvernement, insistant aussi sur l’efficacité discutable de certaines dépenses.

🔗 Retrouvez le rapport annuel ici.

Partager cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email