RĂ©gional 2021 : 6 % des candidats sont des maires

🗳️ Pour les prochaines rĂ©gionales, ce sont plus de 1 132 maires et 183 parlementaires qui sont candidats afin de rejoindre les assemblĂ©es rĂ©gionales et territoriales Ă  l’occasion des Ă©lections des 20 et 27 juin.

Les Ă©lections rĂ©gionales et territoriales se dĂ©rouleront les 20 et 27 juin prochains, et les impĂ©trants avaient jusqu’au 17 mai pour officialiser leur candidature.

Ils seront 19 000 sur l’ensemble du territoire à tenter d’obtenir une place dans les conseils régionaux et territoriaux.

L’obligation de liste paritaire, un homme devant obligatoirement suivre une femme, fait que l’on compte à peu près autant d’hommes que de femmes.

Une parité qui recule néanmoins lorsqu’on regarde les têtes de listes : 70% sont des hommes. Dans les assemblées sortantes, on comptait 17 hommes présidents et 5 femmes présidentes.

Comme pour les élections départementales, le nombre de candidats est en baisse par rapport aux précédentes élections : le nombre de candidats chute de 11%.

Ce sont en tout et pour compte plus de 111 députés, 66 sénateurs et 19 parlementaires européens qui sont candidats aux élections régionales, ainsi que 1 134 maires soit 6 % des aspirants conseillers régionaux contre 14 % pour les candidats aux élections départementales.

Parmi ces candidats qui souhaitent aussi siéger dans les conseils régionaux, dix maires de villes de plus de 100 000 habitants sont sur les rangs :

  • Christian Estrosi (Nice) et Hubert Falco (Toulon) en Provence-Alpes-CĂ´te d’Azur
  • Arnaud Robinet (Reims) et François Grosdidier (Metz) dans le Grand Est
  • Jean-Paul Fournier (NĂ®mes)
  • Eric Piolle (Grenoble)
  • Nicolas Mayer-Rossignol (Rouen)
  • Mathieu Hanotin (Saint-Denis)
  • Brigitte FourĂ© (Amiens)
  • François Cuillandre (Brest)

đź”— Retrouvez d’autres statistiques directement ici.   

Partager cet article