Transports : Le coût de la mobilité urbaine à la hausse

Le 7 décembre 2022, Valérie Pécresse a fait voter la hausse du prix des transports : à partir du 1er janvier 2023, le passe Navigo ne coûtera plus la somme de 75,20 euros, il subira une augmentation de 11,8 % passant son prix à 84,10 euros.

Malgré une aide de l’État, annoncé par le ministre des Transports envers les autorités organisatrices de la mobilité (AOM) ; à hauteur de 300 millions d’euros avec 200 millions alloués seulement à la région Île-de-France ; elle ne sera pas suffisante pour bloquer les prix de cette inflation.

Celle-ci s’explique principalement par la dette liée au COVID-19, l’explosion des prix de l’énergie et surtout par les coûts importants de préexploitation des futures lignes qu’affronte l’IDFM.

Même si la chasse aux économies ; qui a suivi l’annonce de septembre indiquant 950 millions d’euros à trouver pour boucler le budget IDFM ; a entraîné une participation accrue des départements franciliens de 7,5 %, le trou signalé reste encore de 350 Millions d’euros et n’empêchera donc pas la hausse.

Niveau entreprise, celles avec plus de 11 salariés doivent financer a minima 50 % du titre de transport et peuvent aller jusqu’à 75 %. C’est ce que la région IDF s’apprête d’ailleurs à voter pour ses agents.

Partager cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email